Le Kathakali

Le Kathakali est un théâtre dansé originaire du Kerala, dans le sud de l’Inde. Il alterne séquences de danse pure  et dialogues, mimés à l’aide d’un  véritable « langage du silence ». Les acteurs utilisent ce code gestuel élaboré, les mudras, pour traduire très fidèlement les chants qui les accompagnent. Un mode d’expression stylisée du visage et notamment des yeux (abhinaya) permet de mettre en valeur chaque émotion, chaque sentiment sur un registre très précis.

Ce théâtre très populaire, dansé dans les temples du Kerala, met en scène les grandes épopées de l’Inde : le Ramayana, le Mahabaratha, ainsi que des poèmes épiques. Les dieux, les princes, les démons, les mendiants…toute la gamme de l’humanité apparait dans des costumes lourds, imposants et colorés, coiffée de magnifiques couronnes et parée d’étincelants joyaux.

Le Kathakali allie deux styles de danse : Tandava (atmosphère virile et guerrière), Lassya (atmosphère de grâce féminine).

Kathakali

 

« Lors d’un festival, à la nuit tombante, un récital de puissants tambours – le Chenda et le Maddalam -, lance un appel à être présent lorsque la lampe à huile sacrée, placée au centre de l’avant-scène, sera allumée. Ainsi dédié aux dieux, le spectacle peut commencer et ne s’achèvera qu’au lever du jour dans une apothéose fantastique, symphonie de rythmes et de couleurs.

D’une grandeur et d’une beauté unique, cet art théâtral qui donne vie aux plus belles œuvres de la dramaturgie Indienne, touche et ravit aussi bien le vieillard, qui en connaît toutes les nuances, que le jeune enfant, émerveillé par ces personnages fabuleux comme sortis d’un rêve et cependant si proches et humains.

La nuit se dissipe en contemplation, qui trouve son aboutissement avec les premiers rayons du soleil. Le spectateur s’abandonne là où l’imagination est transcendée et s’éveille, purifié, à un monde homérique et magique ».